Chez Isabelle

Pour les aventuriers de la vie

Haut Potentiel: caractéristiques les plus communément admises

La littérature sur le Haut Potentiel (HP) montre certaines disparités entre les professionnels sur la définition du HP, sur ses caractéristiques. Voici ici mon humble tentative de ressortir les éléments les plus communément admis.

photo d'un homme regardant à la loupe

Photo par Mari Lezhava sur Unsplash

Ce n'est des plus digestes à lire, désolée, mais l'objectif est que vous y trouviez une référence condensée. Je lierai au fur et à mesure les articles écrits sur chaque sujet.

Une réalité neurophysiologique

Des recherches sur l’anatomie du cerveau et sa physiologie chez les HP ont été faites. Elles semblent s’accorder sur le fait que le cerveau des HP présente des spécificités, comme:

  • une grande vitesse de transmission de l’information, et donc plus d’informations intégrées et analysées dans un temps donné,
  • plus de zones différentes recrutées pour traiter l’information,
  • un cerveau droit dominant,
  • une amygdale plus réceptive, qui appartient au cerveau émotionnel.

Liste des caractéristiques les plus remarquables

Résumons ici les caractéristiques des HP, en quelques lignes, là où les explications prennent des livres entiers.

Une organisation mentale naturellement sophistiquée: l’hypersensibilité et le foisonnement mental

Des capteurs hypersensibles, et non, il ne suffit pas de «ne pas y prêter attention» pour ne pas capter quelquechose
  • l’hyperesthésie
  • l’éidéisme
  • la synesthésie, moins fréquente
De l’hypersensibilité à l’hyperlucidité
  • l’hypersensibilité
  • l’hyperaffectivité
  • l’hyperempathie
  • l’hyperlucidité, le syndrome de Cassandre

On parle aussi d’hyperexcitabilités: hyperexcitabilité psychomotrice, hyperexcitabilité sensuelle, hyperexcitabilité imaginaire, hyperexcitabilité intellectuelle, hyperexcitabilité émotionnelle.

"Hyper, c'est en intensité, durée et fréquence."

Un cablâge neurologique différent
  • un cerveau droit privilégié, ce qui signifie une difficulté d’accès aux procédures qui mènent à la réponse et une mise en mot complexe car moins rapide et moins complète que la pensée
  • une pensée en arborescence: à partir d’un stimuli, un réseau associatif de pensées se déploie, des pensées en simultané dans un déploiement à grande vitesse, ce qui crée des questions (et des doutes) à foison
  • un va-et-vient constant entre passé, présent et futur
  • hyperactivation cérébrale: un moulin qui mouline à un rythme soutenu, en continu
  • une mémoire capricieuse mais fabuleuse
  • une difficulté à sélectionner l’information pertinente: le déficit d’inhibition latente (difficulté à hiérarchiser et trier les stimuli et les informations à traiter par le cerveau) et la dépendance à l’égard du champ (difficulté à repérer un élément distinct dans un ensemble complexe)
  • le «scanner», l’esprit critique
  • la curiosité
  • la créativité

Et le vécu humain humain étant un tout indissociable, un stimuli déclenche une pensée qui amène une émotion. Le corps réagit et adapte son tonus. La pensée en arborescence déclenche d’autres pensées, associées à d’autres émotions et à d’autres états toniques. Les sens continuent de capter les stimulis qui envoient des quantités de nouvelles informations au cerveau,... C’est la tempête sous le crâne, les montagnes russes émotionnelles et toniques, l’overdose de sensations, en même temps, tout le temps.

Une personnalité colorée d’originalités: l’idéalisme et le réel décalage avec la plupart des gens

  • une soif d’absolu, le perfectionnisme, un haut niveau d’exigence: un autre référentiel
  • un sens de la justice très développé
  • une incapacité à l’insouciance
  • le doute permanent
  • un besoin vital de sens et de cohérence
  • l’illusion de la toute-puissance
  • la confusion des niveaux logiques (théorie de Bateson); le perpétuel questionnement «qui suis-je et quelle image je donne de moi?» allié à une confusion fréquente de niveaux logiques, donne une terreur de l’évaluation: la peur de se perdre, de devenir «nul» parce qu’on obtient une «mauvaise note» à une évaluation. C’est aussi vrai pour un adulte, que ce soit dans la vie quotidienne, ou pour un éventuel test de QI.
  • un relationnel difficile
    • des réactions inattendues, malvenues, dérangeantes
    • une incompréhension des réactions des autres
    • l’amour avec un grand A, et le sens du sacré
    • un questionnement métaphysique, un intéret pour les questions spirituelles: «qui d’autre? Dans quel but plus large? Vers quel avenir?», écologie et devenir de l’humanité,...
  • le décalage par rapport à la norme, le non-conformisme
  • Les risques d’une intelligence qui donne très tôt une conscience aigue des limites humaines et d’un sentiment de décalage
    • l’atteinte de l’identité
    • une faible estime de soi
    • la peur du rejet
    • stratégies d’adaptation
    • le faux-self
  • la capacité de résilience

Une fréquente maladresse motrice

Jean-Claude Terrassier a mis en évidence une dyssynchronie de développement entre mental, moteur, affectif et social, dont résulterait une maladresse motrice fréquente chez les HP. Les recherches du Pr Vaivre-Douret ont, elles, montré qu’avant 3 ans il y a «synchronie relative», et que la dégradation intervient par après. L’hypothèse émise est que cette dégradation est due à des fonctions non exercées, car considérées comme n’étant pas de l’âge de l’enfant: le «bon moment» pour acquérir une compétence motrice passe ainsi sans être exploité, les sollicitations cognitives étant après 3 ans privilégiées par l’environnement par rapport aux sollicitations motrices.

Quelques mots sur le QI

Une partie des auteurs s’accorde à dire qu’on considère une personne HP à partir d’un QI de 130. Cela est controversé pour différentes raisons, les 2 principales étant:

  1. Pourquoi 130 et pas 129? Surtout que les HP sont extrémement sensibles au stress du test et leurs résultats dépendent fortement leur humeur. Un HP m’a rapporté avoir obtenu 82 à un test et 145 à un autre, tous les 2 réalisés avec des professionnels... moins «sensationnalistement», les écarts de 20 à 30 points d’un test à un autre seraient tout à fait admis.
  2. Quid de la prise en compte des avancées sur l’intelligence et sur les différents types d’intelligence (théorie des intelligences multiples, ...)?

Les difficultés fréquentes

Elles sont listées sur la page Haut Potentiel

Les besoins qui découlent de ces caractéristiques

  • scruter ses différences et détecter ses hypersensibilités + besoin d’isolement,
  • expérimenter et apprendre à appréhender les différentes facettes de son potentiel,
  • apprendre à se connaître globalement, le potentiel n’étant qu’une coloration,
  • rencontrer d’autres HP: partage d’expériences comme préalable à laisser libre cours à ses ressentis,
  • réduire le stress,
  • besoin de sens,
  • augmenter le niveau de sérotonine,
  • s’affranchir de la norme: assertivité et estime de soi,
  • communiquer efficacement,
  • «ne pas avancer «malgré», mais «avec» les autres» (Différence et souffrance de l'adulte surdoué de , p208),
  • estime de soi: valoriser l’image de soi,
  • s’aimer soi-même,
  • bienveillance envers soi-même,
  • besoin de complexité, de se nourrir intellectuellement suffisamment (sinon, anorexie intellectuelle),
  • besoin de bouger,
  • besoin d’art, de «Beau»,
  • besoin d’affectif: donner amour et tendresse, en recevoir aussi. Vivre dans le respect et la collaboration avec des gens de bonne volonté avec qui on partage des valeurs communes,
  • s’ancrer dans l’instant présent,
  • intégrer sa non-toute-puissance, ses limites,
  • besoin de mener plusieurs projets en parallèle,
  • besoin de créer, d’exploiter sa créativité.

Catégories: haut potentiel

Tags: référence

Commentaires

Écrire un commentaire

Pour le moment les commentaires ne sont pas encore visibles en ligne. Du fait je réponds à chacun par email. Je travaille à vous offrir bientôt la possibilité de commenter directement sur le site.

Articles liés

→ Bientôt ←

Désolée, pas encore d'autres articles publiés sur ce sujet. Le blog démarre et va s'étoffer au fur et à mesure.

Concernant le haut potentiel, il y a aussi quelques infos sur cette page

Catégories

Tags

Newsletter

Vous recevez chaque dimanche un email avec les derniers articles et des informations toutes fraîches.